Suppression de postes à Sanofi : Génération.s soutient les salarié.es en lutte

Par Génération•s

La direction du groupe Sanofi a annoncé il y a quelques semaines des centaines de suppression de postes, dont plus de 400 dans la recherche et le développement.
Depuis 10 ans ce sont plus de 5 000 postes qui ont été supprimés en France. Alors même que le groupe touche plus de 100 millions de Crédit impôt recherche (CIR) par an, le nombre de personnes employées dans la recherche et développement est passé de 6000 à 3000.
Plus que jamais face à la crise de la Covid 19, nous avons besoin d’investissements massifs dans la recherche pour répondre aux enjeux de sécurité sanitaire.
L’échec de Sanofi concernant le vaccin marque l’échec de la stratégie de sa direction et de ses actionnaires majoritaires obnubilés par la course aux profits et le versement de dividendes.
Plutôt que d’investir pour moderniser les chaînes de production, former ses salariés et acquérir des technologies innovantes, le groupe a préféré au cœur de l’été verser plus de 4 milliards à ses actionnaires.
L’État porte une lourde responsabilité. Depuis des années, nous exigeons la mise en place d’une véritable politique de contrôle des aides publiques accordées aux entreprises pour éviter que de tels scandales arrivent.
Il n’est pas acceptable qu’un groupe qui a touché plus d’un milliard d’euros d’argent public en 10 ans puisse continuer à licencier des centaines de salarié.es en toute impunité.
En raison de notre dépendance aux pays émergents, et aux délocalisations massives, le nombre de médicaments enregistrés par l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été multiplié par près de quatre en six ans. Pour l’année 2019 ce sont 1504 médicaments qui ont été concernés par une rupture ou un risque de rupture.
Ces logiques de marchandisation de la santé doivent être remplacées par de plus grandes coopérations européennes et internationales qui défendent d’abord l’intérêt général.
Génération.s propose la création d’un pôle public du médicament et de la recherche pour répondre à l’urgence de la crise et retrouver une souveraineté nationale sur les questions de santé.
Génération.s apporte son soutien aux salarié.es de Sanofi en lutte pour exiger le maintien des emplois et sera présent le jeudi 4 février à 11h00 devant le siège SANOFI pour participer au « procès citoyen » organisé par les syndicats.

1 commentaire

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

jeanlou.prengere@laposte.net 12/02/2021 - 12:34

Lorsque les Labos sont « malades » .. on ne sait plus à qui « ça se fier »… Maintenant il y a des Labos Pas beaux .. Allez on chante .( Pas beaux les Labos).!

Répondre