Génération Génération-s Générations Benoit Hamon M1717 Mouvement Mouvement Génération

L'économie au service de la société EHPAD : M. Macron, prendre soin de nos aînés, c'est la moindre des humanités

Prendre soin de nos aînés, c’est la moindre des humanités que l’on peut attendre de la société.

Benoit Hamon avait placé les conditions de travail des personnels des maisons de retraite et les conditions de vie des résidents au coeur de sa campagne des primaires puis des présidentielles. Aujourd’hui la situation n’est plus tenable. Stress, fatigue, burn-out, la dégradation des conditions de travail a des conséquences lourdes pour des personnels, souvent des femmes, mises quotidiennement sous pression pour un salaire souvent dérisoire. Maltraitance, indignité, isolement, l’impact des mauvaises conditions de travail des personnels se répercute sur des résidents rendus vulnérables par la perte d’autonomie et parfois la maladie.


A force de couper dans les budgets, d’économiser sur le dos des personnes âgées, la société française a tourné le dos à la bienveillance qu’elle doit à ceux de ses membres qui demandent une solidarité et une humanité élémentaires au soir de leur vie.


Le désarroi des familles face à la maltraitance de leurs aînés, le désarroi des personnels de santé face à la démission des pouvoirs publics, ne feront que s’accélérer face au vieillissement de la population et à l’augmentation des inégalités. Or, certaines dispositions pourraient être facilement prises pour redresser la situation si Emmanuel Macron avait la volonté de mettre en acte ses belles paroles. Mais il n’en est rien. Dans la bouche de ce dernier, dignité et bienveillance ne constituent que des objets de communication sans conséquences.


Il suffirait ainsi d’annuler la baisse de l’ISF pour couvrir intégralement le coût d’un plan d’envergure pour les personnes âgées et leur famille. Emmanuel Macron, votre marketing politique du « en même temps » devient sordide quand d’un côté vous diminuez de 4 milliards d’euros l’ISF et de l’autre faites l’aumône de 50 millions d’euros pour les personnes âgées. « Quousque tandem ». Jusqu’à quand rétribuerez-vous une minorité en argent lourd et tous les autres en monnaie de singe ? Jusqu'à quand abuserez-vous de la patience des français ?


Dans le sillage des propositions formulées lors de l’élection présidentielle par Benoit Hamon, Génération.s demande :

- la création d’une allocation unique « bien vieillir en Ehpad », dégressive avec le revenu, afin de permettre aux familles de catégories modestes et moyennes de voir leur facture en maison de retraite diminuer.

- le recrutement de 3 à 5 aides soignant.e.s par maison de retraite dont le coup peut être estimé à 1 milliard d’euros sur 5 ans financé par l’Assurance Maladie.

- l’augmentation de l’APA à domicile de 30% afin d’améliorer la prise en charge, de mieux former et de mieux rémunérer les aides à domicile qui s’occupent des seniors. Cet effort financier d’1 milliard d’euros bénéficiera en priorité aux personnes âgées les plus modestes et/ou les plus dépendantes.

- la garantie du droit au répit pour les aidants par l’accessibilité en moins de 30 minutes à un accueil de jour Alzheimer, un EHPAD avec places accessibles, un service de soin à domiciles (SSAD) et un Point Conseil ».​

Prendre soin de nos aînés, c’est la moindre des humanités que l’on peut attendre de la société.

Cliquer ici pour télécharger le tract.

Télécharger le visuel à partager sur vos réseaux sociaux

Lire la suite