La République des égaux-ales Communiqué de presse de Benoît Hamon

L’incurie d’un projet politique entièrement tourné vers ceux qui ont déjà tout éclate au grand jour. Il n’y aura pas de transition écologique sans les citoyens et sans justice sociale.

Lundi 3 décembre 2018

Je serai reçu ce lundi 3 décembre 2018, avec une délégation de Génération·s composée de Sophie Taillé-Polian, sénatrice et de Régis Juanico, député, par le Premier ministre. Au lendemain d'un nouveau week-end de colère, je lui demanderai une réponse à la hauteur de la crise inédite que connaît le pays et proposerai des solutions pour le court et le long terme.

Concernant le pouvoir d’achat et la répartition des richesses :
- l’annulation de la hausse de la taxe Macron sur les carburants,
- la hausse du SMIC de 150 Euros nets et celle des minima sociaux et des petites pensions,
- l’abandon de la réforme des retraites qui prépare une baisse des pensions et la suppression de la hausse de la CSG pour les retraités,
- l’annulation de la baisse des APL
- l’expérimentation du Revenu universel d’existence.

Concernant la transition écologique, je propose plusieurs mesures financées par les entreprises qui polluent et les plus riches :
- le rétablissement de l’ISF,
- l’orientation du CICE vers la transition écologique,
- un nouvel impôt sur les profits des banques qui financent des projets d’extraction fossiles, correspondant à la totalité des gains perçus sur leurs investissements dans ce domaine,
- la réouverture des gares et petites lignes de train supprimées et le développement d’un plan mobilité innovante pour les territoires ruraux,
- un plan marshall contre le mal-logement et la précarité énergétique pour faire baisser la facture qui pèse sur les ménages.

Concernant la refondation indispensable de notre démocratie, je propose un référendum ouvrant un processus d’Etats généraux citoyens en vue d’aboutir à une 6ème République.

Emmanuel Macron ne cesse de dire que ce sera lui ou le chaos. Nous avons aujourd’hui Emmanuel Macron et le chaos.

L’incurie d’un projet politique entièrement tourné vers ceux qui ont déjà tout éclate au grand jour. Il n’y aura pas de transition écologique sans les citoyens et sans justice sociale.

La crise que connaît la France confirme le diagnostic que j’ai posé lors de l’élection présidentielle de 2017. Nous ne pourrons pas nous en sortir avec les solutions libérales des années 80, des rustines sociales et statu-quo institutionnel. Le revenu universel d’existence, la taxe sur les robots, la grande réforme fiscale, la transition écologique étaient et demeurent bien les solutions à la hauteur du défi posé à la France et à l’Europe.

Benoît Hamon, fondateur de Génération.s

Lire la suite

Commentaires

Connectez-vous pour écrire un commentaire
photo de profil de Gérard Lunais
Gérard Lunais
il y a 10 mois

Concernant le financement de la transition écologique, en plus de vos propositions, quelques suggestions :

-Lutte renforcée contre l'évasion et fraude fiscale, blanchissement, valises de cash.

-Renforcement  des contrôles pour les  sociétés immatriculées dans les 'paradis fiscaux européen' (Pays-Bas pour que la production en France devienne un centre de coût), Irlande (flux triangulaire), (Ports francs) Luxembourg, royalties transférés via Netherlands aux Bermudes, différend commercial opposant deux groupes via un paradis fiscal, 'tax rulings', sous capitalisation de filiales à l'étranger 'bénéfices réalisés en France transférés dans un autre pays via remboursements des emprunts',

-Revue de l'ensemble des niches fiscales (augmenter, geler ou diminuer certaines d'entre-elles pour tendre vers moins 5% du montant global par an pendant 3 ans).

 

photo de profil de Gérard Lunais
Gérard Lunais
il y a 10 mois

Juste une suggestion concernant la CSG pour les retraités : celle de la CFR confédération Française des retraités ( 1500 000 adhérents ) :

Pour notre part nous n'avons jamais contesté l'augmentation de la CSG car elle concerne l'ensemble de la population. Ce que nous contestons c'est la discrimination dont sont l'objet les retraités qui, à l'inverse des autres catégories sociales, ne bénéficient d'aucune mesure de compensation et se retrouvent être les seuls à devoir payer une cotisation d'assurance maladie sur leurs retraites complémentaires et les seuls à ne pas pouvoir déduire de leur revenu imposable leurs cotisations d'assurance complémentaire santé.

il y a 10 mois
Éditer
Editer

Quelques petits problèmes sur ce site. Je viens de rédiger un commentaire qui s'est effacé lorsque je l'ai validé. Il semble également que mon adhésion n'a pas été enregistré. Je remets à plus tard de rédiger de nouveau mon commentaire qui s'est évanoui !

photo de profil de debuirerenaud
debuirerenaud
il y a 10 mois

Toutes ces proposition correspondent à une attente pour une démocratie Française plus vivante et plus moderne . J'aimerais que Monsieur Benoit Hamon étudie une mesure de bon sens en l’occurrence une loi anti-trust telle quelle avait été présenté par le collectif Roosevelt . Cordialement

Renaud Debuire

photo de profil de pascal mathis
pascal mathis
il y a 10 mois

comme évidence oui.

une grande partie des revendications des gilets jaunes se rapproche de ces idées.

finalement, ils défendent un projet de gauche,  le vôtre, le nôtre, en particulier, mais n'en sont visiblement pas conscient.... que faire?