Génération Génération-s Générations Benoit Hamon M1717 Mouvement Mouvement Génération

L'impératif démocratique Un répit pour la population syrienne

L'homme qui a été sanctionné cette nuit parce qu'il avait violé, en usant d'armes chimiques contre son peuple, une norme universelle de l'ordre international, n'est pas seulement l'ennemi des Syriens. C'est aussi le nôtre.

 Nous nous réjouissons qu'Emmanuel Macron le reconnaisse enfin. Même unilatérale, une frappe, ciblée, proportionnée, claire dans ses intentions pose une limite salutaire. En effet l'impunité enhardit les criminels. La limite posée à l'emploi d'armes chimiques va apporter un minimum de répit aux civils et préserve la crédibilité de la France. Nous rappelons qu’Emmanuel Macron avait posé une ligne rouge qui a engagé notre pays, il est primordial qu'elle soit respectée.  


Le vrai problème c'est que la logique de lignes rouges ne constitue pas une politique internationale, qu’elle en révèle même l'absence et pire encore : elle balise à son destinataire tout l'espace des crimes qu’il peut commettre sans crainte, et indique les limites que ce dernier va tester inévitablement... 


De ce point de vue nous sommes inquiets de l’absence de vision du Président de la République. Alors que cette situation appelle une action concertée européenne dans laquelle la France aurait une légitimité incontestable et donnerait du sens à la politique étrangère de l’Union, nous constatons que son approche de court terme nous implique dans des alliances qui rendent confus le message que nous souhaitons porter. 


Il est temps de se souvenir que le vrai combat pour la Syrie, contre la réhabilitation internationale du régime syrien par la Russie, celui de la patiente construction d'une alternative avec les Syriens eux-mêmes, est un combat qui se jouera aussi à Bruxelles, avec l'appui de nos partenaires européens. Nous réaffirmons qu’un mandat onusien serait nécessaire, ne pas le rappeler serait oublier cette légitimité internationale et c’est bien la responsabilité de la Russie, qui utilise son droit de veto pour défendre ses propres intérêts, que de contraindre à des actions unilatérales.

Lire la suite