Génération Génération-s Générations Benoit Hamon M1717 Mouvement Mouvement Génération

La République des égaux-ales Loi anti-Asile et anti-Immigration : refusons d'être la génération de la honte

L'edito de la semaine est consacrée à la loi indigne anti-Asile et anti-Immigration.

Notre mouvement n'est pas seulement né de l'indignation face aux injustices croissantes d'un monde déréglé mais de la volonté positive de leur apporter des réponses nouvelles. Génération.s veut repenser les migrations comme les autres grandes questions de notre temps et du futur : avec toute notre fibre humaniste, sociale, écologiste, pour la solidarité internationale et l'émancipation universaliste de chaque individu, peu importe sa couleur, sa langue ou sa religion.

Pourtant, ce travail de réflexion, de proposition, doit aujourd'hui se mêler à une opposition morale, radicale, totale, à la loi Collomb qu'il faut désigner par son nom : une loi xénophobe, ouvertement anti-asile et anti-immigrés.

Emmanuel Macron a doublement trahi le pacte républicain. En ajoutant la dérive autoritaire à la casse libérale, il a trahi les femmes et hommes qui avaient fait primer la République sur leurs convictions personnelles, au prix même de leur intérêt de classe, en utilisant son bulletin contre Marine Le Pen. Il a surtout trahi l'identité républicaine de la France par un texte si infamant qu'il reçoit la bénédiction conjointe du Front national et de Donald Trump. Emmanuel Macron a apporté une tâche indélébile à son quinquennat mais aussi à nos principes fondamentaux.

Que faire ? Refuser de se taire, alerter, dénoncer, mener le combat culturel que la gauche a trop longtemps renoncé à mener, assumer et porter haut notre fidélité à la tradition d'immigration et d'accueil de la France. Notre fidélité au fameux roman national dont se prévalent trop souvent les xénophobes, la vraie fidélité à la France "qui se nomme diversité" comme le disait joliment Fernand Braudel et dont Patrick Boucheron a encore rappelé récemment qu'elle est riche de son "histoire mondiale".

Disons aussi à ce président ce que nous inspire sa cynique indignité : nous vous opposons notre honte.

Monsieur Macron, vous nous faites honte par cette loi qui brisera un peu plus des gens brisés par la guerre et la misère, qui enfermera des mineurs, restreindra l'asile qui est un devoir humain sacré.

Vous nous faites honte en laissant pulluler les groupuscules fascisants lorsque vous frappez les Français solidaires des migrants, la jeunesse mobilisée, les réfugiés à Calais et ailleurs.

Vous nous faites honte en faisant croire que la France est "submergée", alors qu'elle accorde neuf fois moins de statuts protecteurs que l'Allemagne, et en proférant ces mensonges aux portes du cimetière qu'est devenue la Méditerranée.

Notre riposte démocratique, face à votre faute historique imposée par la force d'institutions autoritaires, est l'immense vacarme de notre indignation. Le vacarme citoyen par lequel nous ferons tomber les murs que vous prétendez mettre à notre fraternité. Monsieur Macron, vous resterez comme un président indigne, mais nous refusons nous d'être la génération de la honte.

Lire la suite