Génération Génération-s Générations Benoit Hamon M1717 Mouvement Mouvement Génération

Notre projet européen Prêche d’Emmanuel Macron devant le Parlement Européen : un Président croyant mais pas pratiquant

Ce matin, Emmanuel Macron s’est exprimé face aux députés européens sur ses intentions pour le futur de l’Europe.

Comme à son habitude, il a livré un discours lyrique sur la refondation européenne sans l’adosser aux actes nécessaires à celle-ci. 

Il reconnait la colère des peuples européens, mais refuse de voir qu’elle provient des politiques d’austérité et de libre-échange qui les broient, organisant la précarisation du travail, l’abandon des services publics et le désastre écologique.

Au contraire, Emmanuel Macron persiste dans une voie périlleuse qui exalte l’Union tout en maintenant son cap néolibéral. Il privilégie ainsi l’Europe des premiers de cordée et de la finance.

Emmanuel Macron expose directement les peuples à un libre échange débridé en encourageant des traités comme le CETA ou l’accord avec le Mercosur. Il refuse de leur donner plus de pouvoir en renforçant les droits du Parlement et se cache derrière le paravent des consultations citoyennes. Il prive l’Union des moyens nécessaires pour qu’elle soit un outil efficace au service de ses citoyens. Il lui concède des ressources propres mais privilégie les propositions les moins abouties (taxe sur les GAFA) au détriment des plus avancées (Taxe sur les transactions financières et taxe sur les multinationales). 

L’Europe reste prisonnière des choix politiques qui la condamnent à l’impuissance. La France est quant à elle affaiblie par les contradictions de son Président. Il vante la liberté et les valeurs démocratiques fondamentales quand il pourchasse les migrants. Il déclare son amour à l’Europe mais renvoie la responsabilité de la privatisation de la SNCF à Bruxelles. Il prône la coopération européenne mais se livre à une politique migratoire indigne des valeurs de l’UE et tourne le dos à ses voisins. Il se dit défenseur de l’écologie et de la santé alimentaire quand il abandonne toute ambition face aux perturbateurs endocriniens. 

Emmanuel Macron a raison de parler d’une Europe menacée par les somnambules. Mais ses actes, en contradiction constante avec ses paroles, font de lui le premier d’entre eux. Le « nouveau monde » qu’il défend n’est pas la solution aux problèmes de l’Union européenne, il en est la cause. 

 

Plus que jamais convaincu de l’urgence d’une Europe écologique, sociale, démocratique et solidaire, Génération.s continue à construire une alternative par les citoyens et pour les citoyens.

Lire la suite

Aller plus loin