L'impératif démocratique Lettre ouverte à Damien Castelain : exigeons la transparence !

Le journal Médiacités dit avoir consulté des factures démontrant que le Président de la Métropole européenne de Lille, Damien Castelain, aurait utilisé sa régie d'avances pour régler des frais personnels ; 11 000€ de cravates, parfums, séances de spa et autres séjours dans des hôtels de luxe pourraient avoir été réglés par ce biais.

Monsieur le Président de la Métropole européenne de Lille,

Il y a quelques jours, le journal d'investigations Médiacités a révélé l'utilisation curieuse que vous feriez de l'argent du contribuable métropolitain à travers une régie d'avances que vous avez vous-mêmes créé peu après votre entrée en fonction. Comme vous le savez, Médiacités dit avoir consulté des factures révélant 11 000€ de dépenses que l'on pourrait qualifier de peu réglementaires, pour des parfums, cravates, séances de spa, séjours dans des hôtels luxueux, etc.

Nous savons que vous avez démenti ces accusations. Loin de nous faire juges, c'est en citoyennes et citoyens que nous vous interpellons : M. Castelain, prouvez-nous le contraire !

Depuis les révélations de Médiacités, la rhétorique que vous avez adopté à l'encontre des journalistes — y compris dans votre déclaration lors du conseil communautaire du 15 juin dernier — n'est, selon nous, pas acceptable.

Vous déplorez que Médiacités ait enquêté sur vos dépenses et non, a priori, sur celles des élu·e·s en général, employant l'expression de « chasse à l'homme téléguidée » ; nous déplorons votre interprétation singulière des libertés de la presse. En effet, nous espérons ne rien vous apprendre en affirmant que c'est le devoir des journalistes d'enquêter et le droit des citoyen·ne·s d'être informé·e·s de la manière dont est dépensé leur argent par les personnes en qui ils et elles ont placé leur confiance.

M. Castelain, les élu·e·s, dans n'importe quelle collectivité, ont le devoir de la transparence — vous-mêmes l'avez rappelé dans votre intervention du 15 juin.

Face au doute qui plane sur vos dépenses et l'absence totale d'explications de votre part, les citoyennes et les citoyens que nous sommes sont en droit de s'interroger. Ainsi, nous vous demandons aujourd'hui d'avoir le courage et l'honnêteté de rendre publique l'intégralité des factures réglées via votre régie d'avances.

Nous espérons pouvoir compter sur votre volonté de transparence.


Signataires : les comités d'Armentières, des étudiant·e·s de Lille, de Lille, de Marcq–La Madeleine, de Roubaix et de Tourcoing–Vallée de la Lys.

Lire la suite