L'impératif démocratique CR réunion du 31/01/18

Réunion du 31 janvier au camping le Caminel

Présents : Lacombe B, Robles C, Delpeyrat D, Fournier Sicre P, Salingardes. B, Gentil. JJ, Gentil. C, Beton. H, Alileche. O, Vernier. A, Lenoel.V, Lariviere. J-M, Lasfargues. M, Garcia. A, Peytavie. S, Faujanet. G, Dromer. E, Metivier. J, Notenboom. M-N, Notenboom. K, Percheron. L, Manet-carbonniere. N, Audi. C, Coq Lefrancq. H, Ginestet. J-L, Valette. J-P, Catus. J, Marco. A-M, Faujanet. M-J, Lagoubie. V.

Le comité existe depuis juillet 2017. Il fait parti des premiers comités répertorié en France sur le site du M1717. Plusieurs membres ont pu participer à ne nombreuses actions : traçage sur le marché, conférence de presse avec les comités Dordogne, manifestations contre la loi travail.

Présentation des membres :

Un tour de table où chacun se présente après avoir complété la liste des participants.

A noter la présence d’une personne faisant partie de « La France Insoumise », désireux de s’informer sur le mouvement Génération.s qui a revendiqué l’importance et la nécessité de s’unir. La présence aussi d’un journaliste de Sud-Ouest.

Il ressort, d’une façon générale, une déception du PS, une envie de réunir et de reconstruire la Gauche ainsi qu’une adhésion aux idées proposées par l’équipe du candidat du PS aux élections présidentielles de 2017.

Le comité Génération.s de Sarlat est créé avec cette idée de démocratie horizontale dans le but de faire de la politique autrement.

Compte rendu de la journée de fondation et visite de B.Hamon à Bordeaux

La journée de fondation du 2 décembre 2017

Prise de parole d’un membre du comité ( J.M) qui était présent lors de cette journée de fondation :

Le 2 décembre dernier, j’ai été agréablement surpris d’être avec presque 2500 personnes, tous dans la perspective de participer à la fondation de ce mouvement. J’ai écouté l’allocution des différents intervenants et j’ai cru déceler chez eux de la surprise. De la surprise car nous, simples citoyens plus ou moins engagés, avons pris des initiatives pour faire grandir ce mouvement avant même cette journée de fondation.

Création de comité, tractage, participations à des Manifestations comme par exemple, participation à la manifestation de « La France Insoumise » le 26 septembre 2017 ainsi qu’aux manifestations contre la casse du Code du Travail.

Cela a renforcé ma motivation car ENFIN c’est nous qui avons les rennes, c’est nous qui décidons ! Je suis attaché au 5 valeurs fondamentales de ce mouvement :

ECOLOGIE – SOLIDARITE – DEMOCRATIE – HUMANISME - EGALITE

Le point marquant de cette journée pour moi fut l’allocution d’Aurore Lalucq (économiste si ma mémoire est bonne) qui, pour résumer, a énoncé et étayé qu’il n’y a pas d’avancée sans coopération. Je suis quelqu’un qui croit en l’intelligence collective donc j’adhère complètement aux paroles d’Aurore Lalucq.

Depuis que je m’intéresse à la politique, j’ai l’impression que les gouvernements qui se sont succédés ont négligé les idéaux représentés par le drapeau français. Actuellement, j’ai même la sensation que ces idéaux sont piétinés par des politiques qui souhaiteraient mettre à la marge les citoyens qui ne font pas partie du haut du panier.

Je conclus avec cette citation de Rosa LUXEMBOURG qui a un effet émulateur sur moi :

« Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes. »

Un Compte rendu des 4 ateliers qui se sont déroulés dans l’après-midi du 02 décembre est disponible sur le site Génération.s

Il est prévu qu’Aurore Lalucq vienne en Dordogne pour la conférence sur le Revenu Universel face aux mutations du travail organisé par le comité de Perigueux courant avril.

Visite de B. Hamon à Bordeaux

Prise de parole d’un membre du comité (S.P) pour résumer cette visite :

CR de la conférence de BH :

« On est totalement libre de penser la manière la plus appropriée, décente, excitante de préparer l’avenir »

4 mensonges qui ne seront pas dans Génération.s :

1/ La croissance fait le bonheur (je ne suis pas pour la décroissance)

Le PIB ne dit rien de l’homme, d’une cohésion de la société. Qu’est-ce qui est important pour nous ?

La dette écologique prime sur la dette financière. Nous ne pouvons pas indexer l’avenir des gens sur des points de PIB. Si nous n’opérons pas un tournant radical, nous laisserons un monde dangereux à nos enfants. Les décisions se prennent MAINTENANT. Cela annonce la hiérarchie des choix à faire. Et si nous renonçons à la coopération des pays, nous renonçons à l’essentiel. La seule bonne échelle est l’Europe.

2/ Le libéralisme réduit les inégalités et la pauvreté.

Il est fondamental aujourd’hui de changer de contrat social. Le travail évolue. Le travail n’occupe plus la même place qu’auparavant.

Burn-out, risques psycho-sociaux

Aide-soignantes en EHPAD fières du travail qu’elles font mais pas de la manière dont elles le font. Ceci est très certainement valable pour d’autres secteurs d’activité.

RU pour redonner de l’autonomie aux gens. Cela devra se mettre en place mais la question est : Quand et selon quelles modalités ? L’universalité de ce revenu est une condition non négociable pour notre mouvement.

3/ La République fait des égaux 

Elle n’en fabrique plus. A l’école, il y a deux camps et quand on est dans le mauvais on y reste. Les CSP en majorité se reproduisent.

4/ C’était mieux avant

Il faut se saisir de l’innovation.

Au début du 20ième siècle, 70 % de la vie était consacrée au travail. Aujourd’hui, seulement 16 %.

Pourquoi dans une entreprise comptant 10 employés et beaucoup de robots paierait-on 5 fois moins de cotisations qu’une autre entreprise avec le même CA mais comptant 50 employés et peu de robots. (taxe sur les robots) ?

Notre responsabilité : Ne pas laisser, au moment où nous pouvons le faire, d’autres faire le choix (de notre avenir).

4 générations : comment fait-on une société avec 4 aspirations différentes ?

Enjeux : 

Il faut arriver à exprimer des positions rapidement. Combiner démocratie et rapidité.

Réfléchir au fonctionnement. Le conseil des membres qui vient d’être tiré au sort, va décider de tout cela et proposer des statuts pour juin. (Les élus les plus expérimentés sont inquiets du fonctionnement horizontal).

Accord avec DIEM 25 de Varoufakis pour les élections européennes (Un seul agenda et un projet proposé par une formation)

Quand Mélenchon dit (à l’Europe) « I want my money back » (Je veux qu’on me rende mon argent), c’est le principe même de la solidarité et de l’impôt qui sont remis en question. On renonce à l’idée que l’Europe soit solidaire.

Il y a urgence à développer Génération.s sur la situation des migrants. Il faut être offensif sur les batailles culturelles loin d’être gagnées. « le PB des migrants » Attention aux mots utilisés, au lexique politique. Il faut intégrer cela dans nos comités. Lectures conseillées :

« La guerre des mots » de George LAKOFF

Edouard GLISSANT sur l’identité rhizome (« Etre catholique fait partie de moi mais ça ne résume pas tout, je suis originaire de … ça fait partie de moi mais ça ne résume pas tout … »)

Le migrant est la figure emblématique de la pauvreté. Si on accepte sa situation on l’accepte pour tous, voir « La ruche pour les immigrants » et « libre de penser ».

Notre Charte

Présentation de l’affiche « les mots de notre Charte » :

Il y a eu 23 000 réponses au questionnaire en ligne prévu pour la journée de fondation et la validation de la Charte de notre mouvement. L’ensemble des amendements proposés pour la Charte du mouvement ont étés pris en compte. Les amendements ont été votés par l’ensemble des participants à cette journée de fondation et la Charte a pu être validée suite au vote des amendements.

Une satisfaction générale des participants s’est faite ressentir suite à ce premier exercice de démocratie horizontale.

Regret de notre hôte de « La France Insoumise : « nous ne pratiquons pas ce genre d’exercice de démocratie horizontale. ».

Une question se pose suite à ce résumé : Comment décliner de façon active cette démocratie horizontale au niveau de notre comité local ?

Pourquoi Génération.s ? :: Pour la première fois, il y a 4 générations de citoyens à cohabiter dans notre société. Travailler ensemble pour notre avenir est un ENJEU.

Un mouvement horizontal : règles de fonctionnement

Il y a actuellement 30 membres au conseil politique national ; 30 nouveaux membres viennent d’être tirés au sort parmi les candidats qui se sont proposés. Ces derniers sont appelés à remplacer les précédents, qui ont permis le lancement de ce mouvement, puis seront remplacés par de nouveaux membres tirés au sort.

Il est demandé aux membres du comité Génération.s de Sarlat de lire la Charte avant la prochaine réunion car adhérer à cette Charte est actuellement la seule condition pour faire partie de ce mouvement. Pensez de plus à vous inscrire ou vous réinscrire sur le site Génération.s. (Réinscription nécessaire depuis le passage de M1717 à Génération.s).

Proposition(s) de fonctionnement pour notre comité :

Nomination de membres du comité pour former un collège de direction. 2 hommes et 2 femmes pour respecter la parité. Ce collège doit être aussi représentatif des générations présente : 30/40 ans, 40/50 ans et 50/60 ans.

Ce collège serait renouvelé tous les 6 mois a 50% soit 2 membres par 2 membres.

De plus une 5ième personne pourrait être tirée au sort à chaque fin de réunion pour préparer la prochaine avec une « carte blanche » sur un thème qu’elle aurait choisi (film, vidéo, photo, fait d’actualité, sujet qui lui tient à cœur, etc..). A travers cette invitation, cela permettrait à tout le monde de trouver une place.

Plusieurs remarques de la part des participants :

Inviter des membres d’autre mouvements, associations ou formations afin de ne pas rester entre personnes adhérant aux mêmes idées (recherche d’avis contradictoires). La remarque est judicieuse.

Participer à des réunions d’autres comités.

Plusieurs participants ne souhaitent pas participer et s’investir dans un mouvement qui deviendrait une chapelle où nous écoutons un prêche qui nous convient.

Certaines personnes ne souhaitent peut être pas animer une réunion (droit de rétractation à prévoir).

Pratiquerons-nous le même type de fonctionnement pour des réunions d’animation et des réunions sur le fonctionnement de notre comité ?, Dans ces dernières, est-il intéressant d’inviter des membres d’autres formations/associations ?

Un système de fonctionnement doit être mis en place pour la prochaine réunion. Ce système sera alors testé puis amélioré au fur et à mesure de l’évolution de Génération.s de Sarlat.

Prochaine réunion le 28 février au camping le Caminel

Rencontre /tractage sur le marché le 17 février

Lire la suite